You are currently browsing nibuzer’s articles.

Esther et moi-meme avec mes parents en Belgique

Esther et moi-meme avec mes parents en Belgique

Pour la première fois depuis que j’ai commencé ce blog, je vous écris un article depuis la Belgique. Après 1 an et demi, je suis de retour à la maison. Je trouve que c’est le bon moment pour parler de la fin de SBS et des projets futurs. Selon la date de mon dernier article, vous pouvez constater que le deuxième et troisième quadrimestre de SBS ont été bien rempli. J’ai atteint un niveau d’épuisement que je n’ai jamais connu auparavant. Mais ce que je retiendrai de cette période, c’est combien Dieu est souverain et fidèle. Je l’ai vécu dans la façon dont il m’a donné la force de continuer quand j’ai été à bout de forces mais je l’ai aussi appris à travers Sa Parole.

Par cette méthode d’étude inductive que nous avons utilisé, c’était comme lire la Bible pour la première fois (ce qui était vrai pour moi pour la plupart des livres). Ce que je veux dire, c’est que de lire le texte en connaissant le contexte historique donne vraiment une nouvelle perspective et compréhension de celui-ci. Bien sûr, j’ai encore beaucoup de questions sans réponse, sans doute plus qu’avant, mais je peux dire que j’ai une meilleure idée de ce dont la Bible nous enseigne et de l’importance de l’étudier dans son ensemble.

Au cours de cette école de 9 mois, j’ai découvert en moi une nouvelle passion pour étudier et enseigner la Bible. Quel livre merveilleux, plein de sagesse, d’amour, de paix et d’autres choses que les hommes cherchent à travers tant de façons différentes. C’est la Parole inspirée de Dieu et j’aime beaucoup l’étudier. Je crois que la Bible est la réponse à tous nos problèmes, ses mots guérissent les cœurs brisés, apportent la paix aux nations et transforment les communautés, si seulement nous les appliquons dans nos vies. C’est pourquoi je veux enseigner Sa Parole.

Oh le petit détail que j’ai oublié de mentionner, c’est que Esther et moi avons réussi notre SBS. Ce qui a été pour chacun d’entre nous une grande joie, Gloire à Dieu qui nous a donné la force. Après SBS, j’ai eu la grande chance de voir Esther m’accompagner pour mon retour en Belgique. Nous avons passé Noel et Nouvel An ensemble. Nous avons beaucoup profité de ces quelques semaines, elle est maintenant de retour à Okinawa, où elle sert dans son église en tant qu’enseignante dans le groupe de jeunes qu’elle aime tant.

Alors, maintenant que SBS est terminé, quelle est la suite des évènements? Je ne suis pas revenu en Belgique parce que je ne savais pas quoi faire d’autre 🙂 , mais parce que je sentais que Dieu me conduisait ici spécifiquement. Le plan pour l’instant est de rester en Belgique pour une durée minimale d’une année à la fois pour travailler et servir dans mon église. Donc, je suis actuellement à la recherche d’un emploi dans l’informatique et en cours de discussion avec mon pasteur pour savoir comment  je pourrais me rendre utile pour notre église. Esther et moi voulons aussi profiter de cette période pour prier et chercher la volonté de Dieu pour notre prochaine étape dans la mission. Nous sommes tous deux arrivés à la fin de notre période de formation et souhaitons nous engager a temps plein dans la mission. Donc, nous cherchons la direction de Dieu pour savoir où aller. Les prochaines étapes qui nous attendent seront certainement passionnantes.

Pour résumer cette année va être une année intermédiaire de service, chercher la volonté de Dieu pour notre avenir et épargne et récolte de fonds.

Vous avez probablement déjà vu sur Facebook que je suis maintenant dans une relation avec une fille coréenne-americaine vivant au Japon (oui…, elle est spéciale), nommée Esther Velker. Certains d’entre vous peuvent se demander comment est-ce arrivé, donc si vous voulez connaitre l’histoire, continuez à lire …

Tout a commencé à l’école de louange, il ya 10 mois dans le merveilleux état du Montana. Nous nous sommes rencontré sur la base de Jeunesse En Mission en Septembre. Esther est venue avec son violon et je suis venu avec ma guitare pour adorer notre Dieu ensemble. Notre école était assez petite, nous étions 8 élèves au total. Donc, nous avons tous appris à nous connaître assez rapidement. Nous avons tous eu ce sentiment de faire partie de la même famille. Esther et moi avons été complice assez rapidement. Nous avions beaucoup d’intérêts en commun …

J’ai été le premier à réaliser que j’aimais un peu trop passer du temps avec Esther. Je savais qu’elle ne se ressentait pas la même chose envers moi. Très vite, j’ai soumis ces sentiments à Dieu pour comprendre ce qu’il en était. Sa réponse… « Attends-la ».

J’aimerais pouvoir dire que j’étais tout a fait confiant en cette réponse, mais je ne l’étais pas … Je n’avais pas confiance en ma capacité à entendre de Dieu quand il s’agit de relations amoureuses. Donc, je voulais être prudent à ce sujet. La deuxième chose que Dieu m’a clairement dit à ce moment, c’est que je n’étais pas prêt pour une relation, Dieu avait un certain travail à faire dans mon cœur pendant la durée de cette école. Alors j’ai attendu et j’ai essayé de garder mon coeur en même temps.

Après nos 3 mois de formation dans le Montana, nous nous sommes envolés vers la Thaïlande pour y servir pendant 2 mois. Nos principales occupations étaient soit diriger la louange ou d’enseigner sur la louange. Ca a été un temps incroyable, nous avons été bénis et nous avons vu Dieu nous utiliser pour bénir les gens que nous avons rencontrés. Quel privilège d’être utilisé par Dieu!

C’est à la fin de ce voyage qu’Esther a commencé à réaliser qu’elle avait des sentiments pour moi également. Elle m’en a parlé (j’ai dû lui demander de répéter pour m’assurer que j’avais bien entendu …) et puis nous avons décidé de prier à ce sujet. Nous savions tous deux que nous nous reverrions à Taiwan, nous avions tous les deux été accepté dans une école biblique (SBS) pour 9 mois. Nous avions tous les deux essayé d’éviter d’être ensemble pour cette école , mais Dieu nous a dirigé tout deux séparément à cet endroit précis. Entre l’école de louange et le SBS, nous avions un mois et demi pour penser à notre décision et chercher la volonté de Dieu pour nous.

Pendant ce temps, Esther a eu le sentiment que ce n’était pas le bon moment pour elle. Un an auparavant, Dieu lui avait demandé de rester célibataire pour une durée indéterminée. Dieu voulait qu’Esther se concentre d’avantages sur sur relation avec Lui pour tomber encore plus amoureuse de Lui. Cette période de célibat n’était pas encore terminée.

Après avoir lu son e-mail, je dois avouer que j’étais prêt a abandonner. Je doutais vraiment d’avoir entendu Dieu correctement… J’étais un peu perdu… Mais toujours la même réponse venant de Dieu résonnait dans mon coeur … « Attends-la ».

Il ne me restait plus qu’à prendre une décision … Je pouvais ignorer cette voix intérieure qui avait transformé ma vie durant ces deux dernières années. Dans ce cas, les décisions de foi que j’avais prises pendant ces deux ans n’aurait eu plus aucun sens. Ou je pouvais prendre le risque de l’attendre, en ayant confiance en Dieu pour protéger mon coeur et de ne pas me laisser tomber. Ne vous méprenez pas … quand je dis « ne pas me laisser tomber » Je ne veux pas dire faire confiance en Dieu pour me donner ce que je veux, mais avoir confiance que quoi qu’il arrive Dieu a mes meilleurs intérêts à l’esprit…

Quand nous sommes retrouvés pour l’École d’Études Bibliques (SBS), nous étions toujours et juste amis et ce n’était pas toujours facile pour moi de passer autant de temps avec Esther. Dieu m’a appris à être présent pour elle et de la soutenir comme un ami même quand je voulais me distancer d’elle par peur d’être blessé et de ne pas construire de murs entre nous. Chose que j’ai toujours eu l’habitude de faire pour éviter d’être blessés par les gens.

Après deux mois de SBS, Esther m’a demandé à pouvoir parler. Elle m’a dit que ses sentiments pour moi étaient toujours là, et que pour la première fois elle sentait que Dieu lui permettait d’être avec moi. J’étais plutôt enthousiaste 🙂 Nous avons décidé d’attendre une semaine supplémentaire pour prier et chercher Dieu. Nous avons tous deux rencontré les leaders du SBS pour leur demander conseils, j’ai discuté avec le papa d’Esther pour partager la façon dont je voulais gérer cette relation, nous l’avons ensuite annoncer a mes parents et après 7 mois à attendre et écouter Dieu … Esther et Douglas étaient finalement ensemble.

Esther est une merveilleuse femme de Dieu, elle a 19 ans. Elle est née en Corée, elle y a vécu pendant 4 ans et a ensuite déménagé avec sa famille à Okinawa, au Japon. Son père est américain, il travaille pour les Marines à Okinawa et la maman d’Esther est coréenne. Esther joue du violon, chante magnifiquement et a un coeur toujours a la poursuite du Seigneur. Elle a une telle passion pour voir les gens réaliser a quel point Dieu les aime et elle est toujours prête à se dépasser pour partager cet amour. J’aime son cœur désireux de servir les autres: elle sera toujours la première a s’arrêter pour parler à un sans-abri dans les rues, à faire des brownies a minuit pour ses amis, faire des truffes pour récolter de l’aide financière pour un autre ami, et je pourrais en citer beaucoup d’autres… Elle place toujours le bien des autres avant le sien. Elle est sensible, douce, intelligente et humble,… Il faut que je m’arrêtes maintenant sinon cet article va vraiment devenir très long… Résumons… Elle est merveilleuse et je suis vraiment chanceux d’être avec elle.

Pour moi personnellement, cette histoire n’est pas seulement une cool histoire de deux personnes qui se mettent ensemble. Mais à travers cette histoire, ma relation avec Dieu a beaucoup grandi. J’ai vu la fidélité de Dieu pour me guider même à travers mes doutes, son réconfort, il m’a appris (et m’apprends toujours) à aimer les autres non pas pour ce que je peux recevoir d’eux, mais pour ce que je peux leur donner, …

Je ne connais pas l’avenir… Je ne sais pas ce qui se passera entre Esther et moi, mais ce que je sais, c’est que Dieu est Souverain et que quoi qu’il arrive Dieu à nos meilleurs intérêts à l’esprit. Je lui fais confiance. Je crois que Dieu n’est pas limité, il est tout-puissant, et même si nous pouvons faire des erreurs et ne pas entendre sa voix correctement, sa souveraineté couvre nos erreurs. Dieu se sert de tout pour nous faire grandir et rendre gloire à Son nom. Alors que nous étudions la lettre aux Romains, j’ai été touché par la souveraineté de Dieu. Sa souveraineté va jusqu’au point que Dieu a utilisé l’acte le plus cruel contre Lui-même en l’assassinat de sa propre personne pour apporter le salut pour toute l’humanité. C’est quelque chose qui me dépasse totalement! Dieu a utilisé cet acte de pure violence et de haine contre Lui-même pour le transformer en cette démonstration de pure amour et de sacrifice qui donne vie et liberté à tous ceux qui croient en Lui. C’est Lui notre Dieu et c’est Lui que je veux servir!

Dernièrement, ça a été difficile de poster sur ce blog. SBS vous garde occupé pour sûr.

Nous venons de terminer la 7e semaine du premier trimestre. En 7 semaines, nous avons étudié, 12 livres: Galates, Éphésiens, Tite, Luc, Marc, Colossiens, 1 Thessaloniciens, 2 Thessaloniciens, 1 Timothée, à Philémon, Philippiens et les lois.

La semaine prochaine, nous allons étudier la lettre aux Romains, je peux déjà dire que ce livre va être incroyable. Jusqu’à présent, mon livre préféré est Actes. J’ai été encouragé par la vie des apôtres. Ces mêmes disciples qui semblaient ne jamais comprendre quand ils étaient avec Jésus, étaient maintenant plein de foi et d’audace pour prêcher l’évangile. Ils connaissaient la valeur de cet évangile, et rien dans leur vie était plus important que de le proclamer.

Dans Actes 21:27-40, Paul guidé par le Saint-Esprit, retourne à Jérusalem pour prêcher l’évangile. Il y retourne en sachant qu’il sera arrêté et persécuté. Voici ce qu’il dit aux dirigeants d’Ephèse juste avant de partir pour Jérusalem: Actes 20:24 « Ma vie m’importe peu, je ne lui accorde aucun prix; mon but c’est d’aller jusqu’au bout de ma course et d’accomplir pleinement le service que le Seigneur m’a confié c’est-à-dire de proclamer la Bonne Nouvelle de la grâce de Dieu. » Peu après son arrivée  à Jérusalem et après avoir prêché dans une synagogue, Paul est arrêté. La foule est enragée, ils veulent le tuer. Ces gens littéralement déteste Paul pour le message qu’il prêche. Mais Paul, alors qu’il est en face des autorités romaines, en face de cette foule de gens prêts à le tuer. La seule chose qu’il a en tête de prêcher l’évangile, il voit cette foule en face de lui et il ne peut pas penser à autre chose que la possibilité de proclamer le salut accessible à travers Jésus-Christ. Donc, il demande à l’officiel romain s’il peut parler à la foule et commence à prêcher l’Evangile. Paul au lieu d’essayé de se défendre pour ce qu’il était accusé, il prêche ce message d’amour aux gens qui veulent le tuer. Il  donnait une chance d’aller au paradis à ceux qui le haïssaient.

Paul n’était pas un surhomme. Tout ce qu’il a fait pour Dieu n’était pas basé sur ses propres forces mais par le Saint-Esprit. Ce qui veut dire que nous sommes sensés voir les mêmes miracles aujourd’hui… Personnellement, je suis obligé de reconnaitre que je ne suis pas au même niveau que Paul… Pourquoi?

Je me suis souvent posé cette question… Pourquoi ne voyons-nous pas aujourd’hui les mêmes événements que ceux décrits dans le livre des Actes. Des milliers de gens était guéris de leurs maladies, l’Évangile était proclamé et des milliers croyait en Jésus. La puissance du Saint-Esprit a travers les apôtres était si évidente. Après avoir étudié ce livre, je pense avoir une réponse. Je crois que ce qui faisait la différence était cette obéissance que les apôtres avaient. Ils étaient prêt a tout sacrifier pour prêcher l’évangile: leur confort, leur sécurité financière, leur sécurité physique… Ils ont accepté toutes les afflictions et les persécutions par amour pour Dieu et pour les gens qu’ils voulaient atteindre. Lorsque le Saint-Esprit leur ordonnait, ils obéissaient. Ils vivaient en communauté, en mettant tout en commun, rien n’appartenait à personne, ils se soutenaient tous mutuellement en fonction de ce qu’ils pouvaient. Je ne sais pas combien de missionnaires accepteraient de faire ça aujourd’hui, moi y compris … Ce genre d’obéissance et d’oubli de ses propres intérêts était ce qui donnait le champs libre au Saint-Esprit d’agir.

Après avoir étudié ce livre, la question qui me vient naturellement à l’esprit est « Est-ce que je considère le message de l’évangile de la même façon? », « Suis-je prêt à sacrifier autant pour voir les gens autour de moi sauvés? »

Les 3 premières semaines de mon SBS arrive à sa fin. C’est ce que nous appelons le Séminaire SBS. Au cours de ces 3 premières semaines, nous apprenons la méthode inductive d’étude d’une manière pratique. En 3 semaines, nous avons étudié Galates, Titus, Ephésiens et l’évangile de Marc. Mon point de vue sur ces livres a radicalement changé. Lire une épitre en connaissant le contexte du destinataire change tellement la signification du texte.

La méthode se compose de 5 lectures passant d’une vue globale pour ensuite aller plus dans les détails. On a beaucoup de travail, nous étudions 6 jours sur 7, jusqu’à présent mon record est de 14 heures d’étude au cours d’une journée, mais c’est tellement bon! Je vois vraiment la main de Dieu me donnant la force et la joie de continuer. Ce qui est génial a propos de l’étude de la Parole de Dieu, c’est que ce n’est pas de la connaissance, mais Dieu parle a chacun personnellement. Dieu m’a vraiment touché et montré beaucoup sur ma vie personnelle. Je me sens tellement chanceux d’être ici.

La semaine prochaine, nous commençons notre travail. Mon boulot est de gérer le son pour les réunions hebdomadaires de la base. Nous devons aussi nous inscrire pour 3 ministères, un seul de ces 3 sera mon ministère pour les 9 prochains mois. Je suis très impatient de savoir ce que je vais faire.

Taiwan est un pays génial, les gens sont incroyables. C’est vraiment facile de parler avec les taiwanais et de devenir amis avec eux. Je vous encourage à regarder cette vidéo des différents ministères de Jeunesse En Mission dont on s’occupe à Taiwan. Elle vous donnera une bonne idée de ce à quoi Taiwan ressemble et ce que nous faisons ici.

http://www.youtube.com/watch?v=eq5WtOz_mHg

Après avoir passé quelques jours à Bangkok avec mon ami de l’école de Louange, j’ai quitté la Thaïlande pour Taiwan. J’ai eu la chance de voir mon billet d’avion changé de la classe économie à la première classe. C’était génial! Merci Seigneur!

J’adore déjà la Taiwan, c’est vraiment une ville formidable. Elle correspond vraiment au stéréotype de l’Asie que l’on peut voir dans les films, beaucoup de petites ruelles, avec des petits marchés typiques, des lumières qui clignotent partout, la ville est très propre, un endroit agréable à vivre. Il y a tellement de choses à découvrir à chaque coin de rue… C’était amusant de partir à l’aventure dans la ville ces derniers jours et d’essayer de ne pas se perdre.

Aujourd’hui, c’était notre première journée, pas vraiment un jour de classe car nous avons eu un petit déjeuner de bienvenue, puis une orientation sur le SBS. L’après-midi était une orientation sur la gestion de notre appartement. Nous sommes environ 40 élèves répartis en 3 appartements différents. Toutes les filles et les couples mariés sont dans un seul et les garçons sont séparés dans deux autres. J’aurai 9 mois pour apprendre à connaitre tous ces gens. Je me sens vraiment béni d’être ici, c’est un tel privilège pouvoir étudier la Parole de Dieu.
Merci à tous de m’avoir permis de vivre cette aventure grâce à votre soutien.

Je suis étonné de voir a quel point on peut s’attacher et être touchés par des gens que l’on connait juste pour quelques semaines. J’ai passé les 3 dernières semaines travailler comme volontaire dans un foyer pour enfants « en danger », appelé Calvary Children’s Home. Cette maison est gérée par Charlie et Brenda Pillon, un couple de Californiens, qui s’est senti appelé par le Seigneur a aider le peuple Birman. Cette maison est située à Mae Sai en Thaïlande, juste à la frontière avec la Birmanie (aussi appelé Myanmar). Mae Sai est la ville la plus au nord de la Thaïlande, apparemment plus de 60% de la population de Mae Sai est Birmane, d’autre part cette ville étant en Thaïlande, nous pouvons encore profiter de libertés que nous n’aurions pas si nous étions en Birmanie. La combinaison des deux, fait de Mae Sai le lieu idéal pour atteindre le peuple Birman.

Le but de cette maison est de prendre soin et de protéger les enfants « en danger » provenant des tribus de Myanmar. Toute cette région de la Thaïlande et de la Birmanie est connue pour alimenter le trafic sexuel, les bandes organisées forcent les enfants à mendier dans les rues et les battent si ils ne rapportent pas assez d’argent, … Cette maison n’est pas un orphelinat, la plupart des parents de ces enfants sont encore en vie. Il y a beaucoup de raisons différentes qui conduisent ces enfants à venir à la maison, nous ne pouvons pas résumer leur passé en une seule raison. Cela est évidemment plus complexe, les causes sont enracinées dans leurs croyances, culture et mode de vie difficile (pauvreté, drogue). Certains des parents sont dépendant à l’opium, certains enfants sont abandonnés par un beau-père qui ne veut pas subvenir au besoin de l’enfant qui n’est pas le sien, …

J’aimerais partager cette histoire un peu particulière. Cette dame vivait dans une tribu de Myanmar, cette tribu a un chef, les gens ne sont pas éduqués et suivent les traditions dictées par le chef. Ce genre de tribu est très superstitieuse, ils croient aux esprits. Une de leur croyance, c’est que d’avoir une naissance de jumeaux leur apporte malchance dans la communauté. Alors, quand les jumeaux naissent, ils tuent généralement l’un d’eux en l’étouffant, ils mettent des cendres dans son nez. Habituellement, le chef du village demande aux parents de le faire. La dame se rendit compte qu’elle avait des jumeaux, elle savait ce qui allait arriver… Elle a donc décidé de quitter quand elle était encore enceinte et après avoir donné naissance aux deux bébés, elle est venue à notre maison avec les enfants et a demandé de prendre soin de l’un d’eux.

Tous les enfants sont scolarisés à domicile, les cours se donnent en anglais. À l’heure actuelle, ils ont 9 enfants de 2 ans à 15 ans. Mon rôle était d’être un parent et un professeur à la maison. Chaque jour, nous suivions la même routine, les corvées avant le déjeuner, cours le matin, sieste dans l’après-midi suivis par les jeux. Et le soir s’était l’heure d’une histoire ou chants ou encore un film. J’ai adoré être avec eux. C’était beaucoup de travail mais je ne l’ai jamais ressenti comme cela, j’ai apprécié d’être avec eux, jouer avec eux, entendre leurs commentaires amusants et leurs questions. Dieu m’a ouvert les yeux sur beaucoup de choses au sujet de la gestion d’une telle maison pour enfants: les différences culturelles, les choix éducatifs, … J’ai dû faire des choses que je n’avais jamais faites auparavant, venir avec des idées et montrer certaines initiatives. J’ai beaucoup appris. Cela a été une grande expérience et une grande confirmation que Dieu m’appelle à travailler avec des enfants « en danger ». Je suis très reconnaissant pour cette opportunité et chacun d’entre eux me manquera profondément …

Imaginez-vous une bataille d’eau dont le champ de bataille serait de la taille d’un pays … C’est ce qui arrive chaque année en avril en Thaïlande. A cette époque de l’année les températures peuvent atteindre les 40°C. Cette bataille d’eau gigantesque est appelé le festival de Songkran.

Le principe est assez simple … les gens se jettent de l’eau les uns sur les autres pendant trois jours … Ce qui est surprenant, c’est que vous ne jetez pas l’eau seulement sur vos amis, mais aussi sur des inconnus. Certaines personnes construisent des petites maisons le long des rues pour qu’ils puissent rester à l’ombre et jeter des seaux d’eau sur les passants en même temps. Ne sortez pas ce jour-là si vous ne voulez pas être mouillés!

Traditionnellement, c’était la célébration de la nouvelle année thaïlandaise, cette célébration a aussi des racines dans la religion bouddhiste. Ils nettoient des images de Bouddha en versant de l’eau sur eux. Ils croient que cela leur apportera prospérité et chance pour la nouvelle année. Songkran est aussi le moment de visiter et rendre hommage aux anciens, y compris les membres de la famille, les amis, les voisins, et les moines. Aujourd’hui, c’est un mélange entre tradition populaire et coutume religieuse, mais surtout une occasion de prendre beaucoup de plaisir et d’être rafraichi au cours du mois le plus chaud de l’année.

La semaine dernière, j’ai eu la chance d’obtenir une séance de musculation gratuite avec une équipe de Jeunesse En Mission venant du Chili. C’était un boulot éprouvant, mais aussi amusant, surtout d’essayer de communiquer tous ensemble en anglais / espagnol / portugais / français … 🙂
Un ministère appelé « Eden House » avait besoin d’aide pour travailler sur deux bassins de rétention qu’ils ont devant la porte principale de la maison. Ces bassins de rétention sont destinés à prévenir la propriété d’être inondée lors la saison des pluies. Nous connaissons tous l’ampleur que peut prendre les inondations en Thaïlande. Notre travail consistait à renforcer les murs de ces deux étangs à l’aide de bâtons de bambou. Les images expliqueront cela mieux que mes mots … 🙂

Eden House est un ministère de JEM dédié à l’extraction de jeunes filles de situations «à risque», la plupart provenant des tribus des montagnes. Vous pouvez en lire plus à ce sujet sur cette page … http://www.ywamthai.org/edenhouse/

Voici une nouvelle page qui a été tournée. Après avoir passé 3 mois à étudier dans le Montana et 2 mois dans un ministère en Thaïlande, l’école de Louange 2011 a pris fin.

Après une petite semaine de débriefing à Pattaya, j’ai quitté mon équipe à Bangkok pour revenir dans le Nord de la Thaïlande, dans la province de Chiang Rai. J’ai un mois et demi avant de commencer l’école d’études bibliques (SBS) à Taiwan.

Donc … qu’est-ce que je vais faire pendant ce temps? Après ces 5 derniers mois très occupés avec l’école de louange, je vais prendre un certain temps pour me reposer. J’ai aussi besoin de me préparer pour le début de la SBS en mars : trouver du soutien financier, les détails administratifs à régler, … Je vais aussi travailler pendant deux semaines dans un orphelinat à Mae Sai à la frontière avec la Birmanie (aussi appelée Myanmar).
Je vous tiendrai au courant …

Cela fait un mois que nous sommes en Thaïlande, je pense que c’est le bon moment pour résumer ce que nous avons fait pendant cette première moitié de notre mission.

Notre objectif principal durant cette période a été d’encourager et d’édifier le Corps du Christ. Nous n’avons pas fait beaucoup d’évangélisation organisée, comme l’évangélisation de rue ou quoi que ce soit de ce genre. Cela est différent de ce que j’ai fait au Brésil, mais vraiment super! J’ai apprécié la découverte de nouveaux ministères.

Voici donc une liste de nos différents ministères :

  • Chants de Noël (tout comme dans les films américains :-))
  • Louange / étude Biblique dans un coffee shop ici à Ban Du. C’est un événement hebdomadaire.
  • « Chapelle »: Louange / prières 3 sessions par semaine dans nos installations (ouvert à tous).
  • Louange / prières avec le personnel de la « maison du cœur ouvert » (orphelinat pour les enfants affectés par le Sida) ->http://www.baannamjai.org/
  • Louange d’enseignement dans un lycée chrétien. C’est aussi un événement hebdomadaire.
  • Louange d’enseignement dans un pensionnat.
  • Louange / prières sur la base de JEM ici à Chiang Rai
  • Louange / prières pour un nouveau ministère pour aider les réfugiés birmans.

Chose importante au sujet de cette mission est que nous passons deux mois au même endroit, afin que nous puissions apprendre à connaître les gens. Après un mois, nous avons de nombreux contacts avec des gens de notre quartier et nous avons régulièrement l’occasion de parler avec eux.

Donc, pour résumer, cela est différent de ce que j’ai vécu pendant la mission de mon DTS mais c’est formidable. Jusqu’à présent, j’ai vraiment apprécié l’organisation de notre équipe et les différents ministères pour lesquels nous avons été impliqués.

Entrez voter adresse email pour recevoir les nouveaux articles par email.

Rejoignez 735 autres abonnés

Donations

Je vis actuellement du soutien financier d'amis et connaissances. Si vous voulez me soutenir, vous pouvez m'envoyer de l'argent directement sur mon compte belge :

BE23 0013 2974 3391
BIC/SWIFT Code: GEBABEBB